Anaëlle, esclave de Maître Phénix, Carnet intime d'une Soumise

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles :

Entrez votre adresse e-mail (n'oubliez pas de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par e-mail)

Delivered by FeedBurner

jeudi 27 décembre 2018

C'est l'heure du bilan !




La fin d'année approche. Dans quelques jours je prendrai de "bonnes" résolutions comme je le fais chaque année en faisant le triste constat que les précédentes n'ont pas été (ou partiellement) tenues. J'ai presque l'impression d'en prendre pour rien. Pourtant, si je continue à le faire, c’est qu'une part de moi croit encore que je peux m'y tenir ou peut-être s'agit-il d'une certaine manière de pointer du doigt ce qui est à améliorer, en prendre conscience n'est déjà pas si mal.

Au lieu d'attendre le début de l'année, me voilà en train de tapoter sur mon clavier afin de dresser un bilan de l'année presque écoulée. Je crois qu'il s'agit de la première fois que j'en dresse un, ici, sur mon blog. Un besoin, comme pour me vider la tête et effacer la lourde ardoise 2018 afin de repartir sur de bonnes bases.

De la gaieté, de la complicité, de l'espoir, des envies de changements il y en a eu, cependant au fur et à mesure des mois la fatigue s’est installée, des soucis à gérer, de longs allers retours sans trouver où poser notre nid, des déceptions aussi. Ça fait quelques mois que j'ai l'impression d'avoir la tête pleine jusqu'à ce que l'overdose m'empêche d'avancer.

Alors, place au grand déballage pour libérer un peu d'espace. Puisqu'il faut bien commencer par quelque chose, je vais débuter par les difficultés (pour finir sur du positif, le meilleur pour la fin) :

- L'amitié, un doux mot que j'ai découvert sous un nouveau jour lorsque nous avons débuté notre relation D/s. Des étoiles plein les yeux, je dois bien avouer qu'en entrant dans ce monde bdsm, j'ai été subjuguée par la gentillesse, la tolérance et l'ouverture d'esprit des personnes que nous avons côtoyées.  Rapidement je me suis attachée plus profondément à certaines. De belles rencontres, de beaux partages, des amies à qui j'ai ouvert mon cœur et badaboum ça a dérapé, parfois sans véritable raison, juste comme ça, du jour au lendemain, parfois en constatant, impuissante, une ampleur non souhaitée et tant regrettée.
Le soucis c’est que je m'attache trop, trop fort et c’est un énorme défaut ! Si, si ! Je n'arrive pas à renoncer, à tourner la page, à effacer de beaux souvenirs partagés alors j'ai souffert en silence, j'ai pleuré, beaucoup, j'y ai pensé la nuit, souvent, j'ai cherché à comprendre, à apprendre, à recoller les morceaux. J'ai attendu... J'ai entrouvert légèrement les yeux, oui entrouvert seulement car je dois encore vivre sur une autre planète mais j'ai trouvé un brin de raison. Je ne peux forcer personne à m'aimer autant que j'aime et encore moins à avoir les mêmes besoins ou attentes, à moi d'apprendre à avoir le recul nécessaire. J'ai pensé maintes fois à tourner la page pour ne plus souffrir, curieusement c'est souvent un moment où les échanges reprennent. Ce amies sont toujours là, toujours présentes dans mon cœur, les échanges sont juste beaucoup moins réguliers. Chacun a sa vie, je dois apprendre à prendre ce qui se présente sans attendre plus. Ne rien attendre est le meilleur moyen de ne pas être déçue.

- Deuxième coup dur : notre projet ! Après un début d'année prometteur, de la joie, des rêves plein la tête, de l'impatience à revendre et une motivation au taquet nous avons passé des mois à tenter de trouver notre terre où installer notre nouveau chez nous. Optimistes, nous nous projetions vers un été prometteur mais l'hiver est là et nous n'avons pas avancé. A chaque fois que nous y avons cru, il y a eu un soucis. Ça me parait si long à se mettre en place que j'ai parfois l'impression que ce beau rêve / projet de vie ne se réalisera pas.

- Je n'évoquerai pas ici les problèmes vanilles, cependant ils ont aussi fait partie de cette année. Encore des pleurs, de l'incompréhension, de la révolte et pour ne rien gâcher un coup de massue juste pour Noël. La vie n'a décidément pas fini de me surprendre.

- La conséquence (?) de tout cela : notre lien est devenu élastique. Lorsqu'il se tend, Maître et esclave retrouvent davantage leur vie de mari et femme, puis l’élastique est lâché et un coup de fouet nous rappelle cette complicité qui est la nôtre, le bonheur de nous retrouver, d'être à notre place, tout simplement. Cependant à force de se tendre et se détendre, ma place ne m'apparait plus toujours comme une évidence, j'ai peur de me projeter, d'y croire trop et d'imaginer un idéal difficile à atteindre.
Je souffre de l'attente, je regrette nos échanges bien moins réguliers, je regrette l'absence de réponse lorsque je propose de petites solutions, les séances sont un mélange de grandes avancées, de fusion et d'espacement.
Des remises en place auxquelles se succèdent des moments où on fait comme si les règles n'existaient pas parce que nous sommes tous deux trop fatigués pour les respecter.
Faire du sport pour soi et bien je vous le dis c'est pénible et pas du tout motivant. Pas de séance pour mon anniversaire cette année, certes c'était compliqué car pas seuls mais ça me perturbe (Maître a cependant fait une séance pour le sien). Le temps que nous n'avons (ne prenons) plus, la fatigue... oui nous sommes humains, incapables de gérer de front tant de choses simultanément.

Les hauts :

- Le premier fut l'annonce de cette première marche franchie pour notre avenir en début d'année, bien que nous n'ayons pas avancé comme nous le souhaitions depuis, ce pas là est fait.

- Ce beau séjour de février chez nos amis, c'était vraiment formidable, nous étions si bien et tous ceux qui ont suivi. De belles rencontres sages et pas sages, de beaux partages aussi.

- Ce qui m'amènent à parler des belles rencontres. Tout d'abord, Maître C. et sa kajira avec qui nous avons partagé une très agréable soirée, j'ai beaucoup de respect pour eux, il y a eu aussi la rencontre avec autre couple M/s Maître Fox et Dana que nous avons eu plaisir à revoir par la suite en soirée mais aussi celle avec Soumise S. qui se reconnaîtra avec qui j'échange depuis longtemps par mail, ou encore celle de Mister et O qui nous ont accueilli à bras ouverts en octobre et dont je garde un électrisant souvenir. Et puis il y a ces sourires, ces quelques mots échangés, tant d'affection avec des inconnus à la villa des supplices, certes trop furtifs mais qui me montrent combien les belles personnes existent.

- Cette soirée à la villa des supplices figure bien sûr parmi les grands moments de cette année, de la complicité avec ma tendre amie qui a appris avec le temps comment me pousser ;-) et la magnifique soirée où nous étions, Maître et moi, complétement dans notre bulle. Le lien entre nous était si fort, c'était comme si il ne s'était jamais distendu, c'était véritablement magique.

- Il y a eu aussi tous ces plaisirs simples d'une promenade en laisse, d'un service agenouillée, de la satisfaction éprouvée lorsque Maître me pousse dans la difficulté, des sensations retrouvées, d'autres qui m'ont fait suffoquer, des découvertes (breathplay, lame, douche dorée...), de notre amour qui s'exprime dans un geste tendre, dans un regard chargé d'émotion, dans un sourire ou dans les larmes, dans toutes ces fois où mari/femme, Maître/esclave sont si bien ensemble.

Je crois que le bilan est dressé, il me faut désormais tirer des leçons de tout ça pour penser à cette nouvelle année qui s'annonce.


8 commentaires:

  1. De bien beaux defis s'ouvrent encore a vous ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire, quelques mots chargés d'optimisme. Vous avez raison, il ne faut pas baisser les bras devant les difficultés ou se focaliser sur ce qui n'a pas été.

      De beaux défis s'offrent à nous, à nous de les relever !

      Merci !

      Très bonne journée à vous.

      Anaëlle

      Supprimer
  2. Un bilan mitigé, surtout dû à une impatience de commencer notre nouvelle Vie, impatience justifiée et motivée par ce sentiment de stagnation de ces derniers mois … il est temps, grand temps d'accélérer!!!
    Et puis cette épreuve de ces derniers jours, cadeau de Noel empoisonné auquel on ne s'attendait pas, qui tirera définitivement le trait sur ma "famille" qui, au final, ne mérite pas ce titre.

    Malgré ceci, malgré des déceptions, je retiendrai une année remplie de magnifiques rencontres et je pense particulièrement à Elendil (merci, mon ami, pour tes bons conseils, votre accueil et ces bons moments passés ensemble) et elerinna, Chax et teka et dernièrement Mister et o … toutes des personnes formidables avec qui on aime passer de bons moments de complicité et d'échange…

    Et puis comme tu le rappelles il y a eu beaucoup de beaux moments et d'avancées …

    Des avancées, des bons moments, des séances ... il y en a donc eu … pas assez naturellement alors place aux bonnes vieilles résolutions (bonnes ou mauvaises!!!). Et en voici déjà quelques unes qui me viennent à l'esprit:

    Le première est de ne plus perdre de temps avec certaines personnes: rayées de ma vie les personnes intolérantes, méprisantes, sans intérêts …

    La seconde est d'avancer, 2019 doit impérativement être l'année de mise en place de notre nouvelle Vie … il ne tient qu'à nous de la mettre en place, de mettre et de nous donner les moyens pour y arriver. Au final ce qui nous épuise c'est de ne pas avancer!


    La troisième est simplement … + de BDSM, soyons nous!


    On en ajoutera quelques une qu'on ne tiendra peut être pas, pour le fun, :-), mais celles ci doivent être tenues!

    Ton Maitre qui t'aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maître pour ce long commentaire, ça faisait longtemps :)

      Je partage vos bonnes résolutions, j'en rajouterai, peut-être pour le fun ou simplement pour enrichir celles que Vous avez évoquées.

      Il est vrai que ne pas avancer est moralement épuisant, à cela s'ajoute un besoin de dépendance non comblé et une indépendance dans laquelle je me complais mais qui ne m'apporte pas le même bonheur. Je suis bien uniquement lorsque je suis près de Vous et lorsque que Vous êtes présent.

      Peut-être sommes-nous arrivés au bout avec cette impression que le fond n’est pas loin. Deux solutions s'offrent à nous, s'écraser ou donner une impulsion pour remonter. Je pense que nous devons nous motiver mutuellement pour remonter.

      Je Vous aime Maître,

      Respectueusement,
      Votre esclave

      Supprimer
  3. Bonjour
    Je ne peux m'empêcher de vous laisser un petit commentaire . Je vous lis depuis peu ,mais je dévore vos écrit .
    Je tiens tout particulierement a vous dire un grand Merci car vous avez fait naître en moi des émotions et des sentiments dont j'ignorais l'existence .

    Juste un petit mot sur moi . Je suis un soumis qui a vécu 5ans avec une maitresse celle ci étant décédée il y a longtemps déjà . Je l'ais aimé plus que ma vie .

    Une dernière fois je tiens encore a vous remercier


    pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pierre,

      Je vous remercie infiniment pour ce message qui m'a beaucoup touchée. Vos mots sont un cadeau et donne un sens à tous mes écrits partagés ici.

      Alors à mon tour de vous dire un grand merci, merci de me suivre, merci pour ce partage, merci de si bien ressentir ces émotions...

      Je vous souhaite une excellente journée,
      Anaëlle

      Supprimer
  4. Bonjour mes amis !

    Je vous souhaite le meilleur pour cette nouvelle année : des projets qui se réalisent, des orgasmes à n'en plus finir et toujours votre merveilleux lien toujours si beau à lire.

    Je vous embrasse,
    Amazone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour mon amie,

      Je te remercie pour ces vœux. Gourmande, je dis oui aux orgasmes à n'en plus finir (chouette ça a déjà commencé), je croise les doigts pour notre projet (c’est si long ! Je vais bientôt être reine de la patience) et malgré les aléas de la vie, les hauts et les bas nous tacherons d'entretenir ce lien qui nous unit et qui nous rend tellement plus heureux.

      Je vous souhaite également le meilleur pour cette année et la réalisation de vos rêves les plus fous.

      Je t'embrasse ma belle,
      Anaëlle

      Supprimer