Anaëlle, esclave de Maître Phénix, Carnet intime d'une Soumise

vendredi 10 juin 2016

Au sport Anaëlle



Lorsque mon Maître travaille, je me retrouve seule à la maison. Ses consignes me manquent.
Il me fait sentir sa présence en m'envoyant de temps en temps un mail pour me titiller, pour me donner des consignes, des choses à faire...

Il a par exemple décidé de s'occuper de "ma santé et de mon équilibre" en m'imposant un minimum de 2 séances de sport par semaine d'au moins 30 minutes. Gérable vous me direz d'autant qu'il me laisse le choix de faire le sport que je veux, vélo, natation, tapis de course, gym, n'importe quoi du moment que je me bouge.

Le sport et moi on n'est pas très copain. Je ne dis pas que je n'en fais jamais, non je pense à lui plaire, à l'été, à la plage... mais je n'arrive pas à rester motivée et curieusement je trouve assez facilement plein de bonnes raisons pour remettre ça au lendemain. Et quand on décroche c'est fatal, on loupe d'abord une journée, puis une semaine, puis une deuxième... Je me remotive et je retombe dans ce cercle infernal.

Depuis que mon Maître me l'a imposé, je n'ai jamais été aussi motivée. Ok ça ne fait que 2 semaines !
Mais je sais que ma motivation ne va pas redescendre car c’est un ordre, je le fais pour lui et ça change tout. Et comme il faut toujours que j'en fasse plus, je surpasse ses objectifs, si je m'écoutais j'en ferai même presque tous les jours juste pour qu'il soit fier que je respecte ce qu'il m'a demandé.

J'ai commencé par la marche rapide sur un tapis de course (il faut y aller progressivement quand même, je ne vais pas me transformer en athlète du jour au lendemain).

Fixer un mur n’est pas très réjouissant alors il faut bien trouve de quoi m'occuper. Alors parfois c'est :

En mode "studieuse" avec un bouquin ou ma liseuse. J'étudie les relations humaines. Beau programme !
Ma lecture du moment : Devenir Sienne d'Eva Delambre, et croyez -moi ce ne sont pas les relations qui manquent. Mais je préfère son écriture dans l'Esclave ou l'éveil de l'ange où les histoires sont plus abouties.

En mode "soumise" en écoutant la playlist de nos premiers moments D/s. J'entre dans mon petit monde, je revois la première séance qu'il m'a offerte sur ses chansons. Mon petit cœur de soumise n'en n'était qu'à ses débuts, tant de découvertes, d'émotions. Un mélange d'excitation, de plaisir mais aussi de peur, de pleurs, des larmes qui coulent sans comprendre pourquoi, submergée l'intensité de cette séance que m'avait fait vivre mon Maître. Les premières cordes, les premières pinces sur mon intimité, complétement crispée.

Sur mon tapis, je suis dans ma petite bulle. Je continue ma marche rapide tout en gardant les yeux fermés un moment, le temps d'une chanson. Étrange sensation que de marcher dans le noir, on se sent déstabilisée, le vertige n'est pas loin. Je me focalise alors sur ce que nous avions vécu, sur Lui, je reprends le dessus, ma marche se fait plus assurée. C'est aussi mon petit entraînement pour marcher facilement lorsque j'ai les yeux bandés lors de nos séances, avancer en lui faisant confiance sans savoir où je vais.

En mode  "dynamique" avec cette fois une playlist des chansons que j'aime en ce moment. Je remue mes petites fesses en rythme, limite en dansant. Il se pourrait bien qu'un jour je finisse par me vautrer et qu'on me retrouve inanimée. En ce moment j'écoute ça

Show me love - Robin Schulz

Don't be so shy - Imany Filatov & Karas

Stressed Out - Twenty one pilots

Les titres me parlent assez ;-)

Il ne reste plus qu'à m'y mettre et à garder cette motivation pour Vous Maître.

6 commentaires:

  1. Bonjour Anaëlle !

    Mon Maître m'a imposée un peu le même style de remise en forme : 20 mins de marche par jour, pour le moment ;-) Nous habitons sur une colline, donc la marche fait bien travailler les cuisses (montée, descente, et on recommence !) Il m'aide également à me remotiver. Auparavant, je marchais beaucoup, parfois des heures d'affilé. Il sait que ça me fait du bien et heureusement qu'il est là pour me booster.
    Et comme toi, j'adore qu'il soit fier de moi...

    Amicalement,
    Amazone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour leur faire plaisir.

      J'espère qu'en plus de ça tous nous efforts seront récompensés par de jolies jambes et un joli petit fessier ;-)

      Supprimer
  2. Bonsoir ma petite marmotte,

    je te souhaite de garder cette motivation. moi le mardi, je fais mon sport sans soucis, mais le vendredi avec la fatigue de la semaine, j'y arrive de moins en moins... pour le moment, mon Maitre allège donc en mettant une séance de relaxation à la place. je pense que je pourrais continuer à en faire 2 mais il faut réussir a réorganiser mon emploi du temps... je réfléchis à la question car je sais que c'est important pour lui, que ce soit d'un point de vue esthétique et pour ma santé.

    je te souhaite une bonne soirée et un bon week end

    bises
    Elenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait parfois du bien de prendre du temps aussi pour soi, en plus ton Maître te le permet. Ces séances de relaxation sont aussi une belle façon de se vider la tête (et ça ne peut être que bénéfique lors de vos séances). Moi je me tâte à faire un peu d'exercices de yoga, rein que pour au moins pouvoir garder plus longtemps (et surtout plus facilement) ma position agenouillée car ça me tire vite dans les jambes.

      Bises
      Anaëlle

      Supprimer
  3. Ah si votre Maitre faisait autant de sport que vous Anaëlle!
    Pas facile en effet de s'y tenir mais pour l'instant vous vous y tenez bien ... la peur de la punition peut être?
    En parlant de punition, Elenna et Amazone vous allez être satisfaite puisqu'Anaëlle va vous raconter sa dernière séance en expliquant pourquoi elle était "soft" entre autre....
    Bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Maître, pas de peur de punition, juste envie de Vous plaire et Vous satisfaire !

      D'ailleurs, Vous ne deviez pas vous y remettre également.

      Vous trouverez probablement du temps ce week end,

      Bien à Vous,
      Anaëlle

      Supprimer