Anaëlle, esclave de Maître Phénix, Carnet intime d'une Soumise

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles :

Entrez votre adresse e-mail (n'oubliez pas de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par e-mail)

Delivered by FeedBurner

mardi 10 janvier 2017

Petit défi du soir


Hier soir, après avoir exécuté notre petit rituel du coucher (agenouillée seins nus, moment où il me passe un bracelet avec lequel je dors chaque nuit), je me suis glissée avec son autorisation dans le lit, prête à regarder la télé.

J'ai alors entendu les paroles de mon Maître

- Sucez !

Je me suis alors placée entre ses jambes.

- On va voir si vous me connaissez bien. Vous avez 5 minutes pour m'amener au bord de la jouissance. Interdiction de me faire jouir sinon vous dormirez les mains attachées.
Si au bout des 5 minutes je n'ai pas envie de jouir, je vous attacherai également les mains pour dormir.

Hum, même si l'idée de dormir attachée me titillait, je me sentais mise au défi. Mon Maître m'a maintes fois dit que j'étais la reine, le rendre fou en le suçant fait donc partie de mes talents mais 5 minutes c'est quand même peu d'autant que forcément avec ce petit jeu il ne se lâcherait pas aussi facilement.

Sans perdre une seconde de plus, je descendis mon haut  et engloutit sa queue dure dans ma bouche, m'activant de haut en bas et de bas en haut, le titillant parfois avec la pointe de la langue, lapant son gland...

Je sentis alors qu'il était sur le point d'atteindre ce non retour et je me suis arrêtée comme il l'avait demandé, une lueur de satisfaction dans les yeux.

Mon Maître me demanda alors de reprendre, ce que je fis pour mon plus grand plaisir, le savourant, me délectant de son sexe durcissant encore entre mes lèvres, m'arrêtant à chaque fois juste avant que son plaisir n'atteigne le point de non retour.

Mon Maître passa les doigts sur ma chatte mouillée, j'ai cru qu'il allait me demander de me caresser, j'étais si excitée, mais il n'en fit rien.

Après un long moment j'ai senti son goût sur mes lèvres, satisfaite de son "pas mal" et je me suis blottie contre lui (ah la frustration !!!) pas de jouissance pour moi ce soir là mais un véritable plaisir de Vous servir, Maître !

2 commentaires:

  1. Mmmm... Le genre de défi que mon Maître affectionne ! Et le tien semble avoir beaucoup apprécié le résultat :)
    Ah la frustration... Mais tu as raison, elle est bien compensée par le plaisir de servir et de plaire. Bravo à toi belle Anaëlle !!!

    Mes sincères respects à ton Maître et à très vite !

    élerinna, kajira de Maître Elendil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elerinna. Oh ouiiiii il a apprécié mais malgré pas sûre que ce soit lui qui ait le plus aimé, j'ai du mal à résister à ma gourmandise préférée ;-)

      Mes respects à ton Maître et une belle soirée à tous les deux,

      Anaëlle

      Supprimer