Anaëlle, esclave de Maître Phénix, Carnet intime d'une Soumise

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles :

Entrez votre adresse e-mail (n'oubliez pas de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par e-mail)

Delivered by FeedBurner

vendredi 16 septembre 2016

Dans l'attente...



La rentrée... voilà plus de 2 semaines qu’elle a commencé. Reprise des habitudes : trajets, horaires à respecter, cartable à la main, devoirs, stress... des contraintes accompagnées de libération pour bon nombre de couples qui ont, avec le chemin de l'école, retrouvé le plaisir d'être à deux. Retour des séances où l'on peut se laisser aller pour mes amies soumises après 2 mois d'attente, de doutes parfois, de questionnements.

Nous aurions également pu retrouver notre rythme, nos "rendez-vous" mais cette année la rentrée est mouvementée. Mon Maître manque de temps, il y a des périodes comme ça qu'on ne choisit pas, des périodes prenantes où les journées sont longues, où les réunions s’enchaînent, où la masse de travail est considérable... J'essaie de le soutenir dans ses projets, je sais qu'il ne choisit pas, j'essaie de garder ma place, je l'attends quand je le peux agenouillée à son retour du travail dans le hall de notre entrée, je m'agenouille chaque soir près du lit de son côté pour qu'il me passe un bracelet autour du poignet et qu'il me donne l'autorisation de me coucher en gardant en tête cette semaine que nous avions vécue juste tous les deux un peu avant la rentrée.

Je sais ce qui il est - mon Maître -je sais que nous voulons tous deux la même chose et ce que serait notre vie s'il n'y avait pas toutes ces contraintes. Je l'attends - patiemment - du mieux que je peux même si parfois j'ai l'impression que nous nous éloignons. Je me suis demandée s'il m'aimait moins (ah les femmes et leurs questions !) quand les "je t'aime" se font faits plus rares, quand les baisers se sont faits plus chastes mais il simplement préoccupé et a besoin de souffler en rentrant, de décompresser, d'avoir un peu de temps pour lui.

Ca ne nous empêche pas d'avoir des moments câlins, des moments intimes où je vois l'effet que je lui fais mais ça ne compense en rien le manque de séances. Nous essayons d'en caler une mais il rentre trop tard, une deuxième sans plus de succès. Une nouvelle semaine commence, encore de l'espoir pour ces deux seuls soirs de la semaine où nous avons la maison rien que pour nous mais ses horaires ne lui permettent pas de se libérer.

Je pense déjà à la suivante, qui sait.. peut-être... je finis par me demander si je ne suis pas trop dans l'attente. Si en idéalisant cette séance à venir, je ne risque pas d'être déçue. Ca fait longtemps que je n'ai pas senti le martinet, en tout cas ça m'en donne l'impression, je serais peut-être trop douillette. J'ai envie de tout, ça fait si longtemps que je n'ai pas senti les cordes mais je sais que pour apprécier une séance il ne faut pas en faire trop, tout mélanger n'augmente pas l’intensité, au contraire. Arriverais-je tout simplement à faire le vide dans ma tête ? A ne penser à rien pour profiter de chaque minute passée à ses côtés ou mon esprit sera t-il dans le brouillard du quotidien ?

Je veux juste passer du temps avec Lui, complices, une séance, un bain, un massage, n'importe quoi mais un moment juste tous les deux.

14 commentaires:

  1. Bonjour ma petite marmotte,

    Tu sais à quel point je te comprends pour l'avoir vécu... ce que je peux te dire c'est qu'à un moment, on attend plus, pas que ça n'a plus d'attrait, ou qu'on ait moins d'envie, non on finit par lacher prise sur ça. A ce moment là, notre esprit qui était coincé sur ça, s'ouvre sur autre chose...
    Quand on attend trop comme ça, il y a le risque comme tu dis d'être déçu car on se met la pression, on veut que tout soit parfait, on veut lacher prise, sauf que plus on le veut, moins on l'a malheureusement...
    Continue à prendre soin de lui autant que tu le fais, ça ne peut que lui faire du bien parce que je suis sure que c'est difficile pour lui aussi cette pause dans vos séances, ça doit lui manquer et ta savoir en manque doit le rendre triste aussi.
    Malheureusement, quand la tête est prise par des tonnes de travail et de problèmes, on ne peut pas donner plus car on donne déjà toute notre énergie pour faire ce qu'on a à faire et résoudre ce qui l'être.

    je te souhaite de vivre un moment bulle avec ton Maître rapidement peu importe la forme qu'il prendra...

    Je te souhaite une bonne journée.

    Bises
    Elenna

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elenna,

      J'essaie de le vivre malgré tout de le vivre sereinement, je sais qu'il me reviendra (les mots doux sont déjà revenus c’est un début), c'est juste que ça me parait quand même long.

      Voir que tout le monde reprend les séances et nous non ne m'aide pas même si je suis très heureuse pour vous, ça donne envie tout simplement.

      Je te souhaite également une bonne journée,

      Bises
      Anaëlle



      Supprimer
    2. Je comprends bien que ce soit dur... combien de fois je vous ai toutes enviées, je ne peux plus compter...

      Bon courage ton tour reviendra

      Bises
      Elenna

      Supprimer
  2. Petite Soumise insatiable! Je prends ceci comme un compliment, lol!
    Réussir à combiner et gérer travail et séance ou même simplement attentions n'est en effet pas toujours facile surtout quand les journées sont très très remplies ... mais ne vous trompez pas, votre Maitre est toujours présent et pense à vous, Soumise même quand vous ne vous en doutez pas!
    Et séance vous en aurez bientôt, préparer vos petites fesses (entre autre) ....
    Votre Maitre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous me rendez gourmande en effet. Vous savez comment je suis, même soumise je reste femme, et vous savez combien j'ai du mal lorsque je sens que Vous vous éloignez. Mon bonheur (hors santé...) dépend de Vous. Quand vous êtes heureux avec moi je le suis aussi. Quand Vous me comblez d'attentions je suis sur un nuage. Quand je vous sens passionné je me sens fougueuse. Quand vous êtes éteint je suis vide.

      Votre dévouée soumise impatiente de Vous retrouver

      Supprimer
  3. Chère Anaëlle,

    Un passage normal, qui nous arrive à tous et toutes, et qui se fera un malin plaisir de revenir de temps à autre. Mais tu apprendras de tout ça, tu grandiras grâce à ce vide, tu te découvriras encore plus, et ton Maître aussi. Mon Maître dit toujours que d'un mauvais passage ressort toujours une grande avancée. Et j'ai toujours vu cette maxime se vérifier, que ce soit chez nous ou chez nos connaissances. Je suis certaine qu'il en sera de même pour vous, et j'attends le moment où j'aurais le plaisir de lire le récit de cette reprise ! Ce sera merveilleux n'en doute pas, ton Maître y veillera, fais-lui confiance.

    Prend soin de ton Maître belle Anaëlle, et salue-le de ma part s'il te plaît. je t'embrasse et te souhaite plein de courage et de force.

    Sincèrement,

    élerinna, la chose de Maître Elendil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton soutien Elerinna. Ce n’est pourtant pas la première fois que ça nous arrive et à chaque fois je me fais avoir. Tout allait pourtant bien, j'ai attendu patiemment sachant que la période était compliquée, je savais que ça ne pouvait pas être autrement, c'était humainement impossible et sans savoir pourquoi du jour au lendemain j'ai glissé jusqu'à ne plus arriver à me raisonner, perdue dans la tourmente...

      Mon Maître a su me réconforter et me donner encore l'envie de l'attendre.

      Bises
      Anaëlle

      Supprimer
  4. Bonjour Anaëlle,

    Je comprends la crainte lorsque les mots se font plus rares, lorsque la fatigue nous éloigne, lorsque je sens une distance (même de quelques millimètres :-) ) Est-ce du à une partie de notre histoire ? Pour ma part, je pense que c'est le cas. Les fantômes du passé ont le don de resurgir alors qu'on les pensait disparus depuis longtemps...
    Je rejoins Elerinna quand elle partage la phrase son Maître. Il a tellement raison ! J'ai pu le vivre et mon Maître également. L'avancée après une telle période est si forte, si troublante et si belle...

    Pour nous, c'est l'inverse cette semaine : c'est moi qui suis épuisée par mon travail, la tête remplie d'obligations et de challenges à relever. Et c'est Lui qui, avec patience et douceur, attend que je rentre à nouveau dans une période plus calme. Je découvre à travers Sa posture le bonheur de Le savoir simplement présent et prévenant, prenant soin de moi afin que je me repose et récupère. Il est mon guide, encore une fois...

    Je t'embrasse,
    Amazone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Amazone,

      Nous nous comprenons... parfois la raison lâche et lorsqu'on laisse place à la peur, elle s'installe...

      Mon Maître m'a réconfortée, m'a rassurée et m'a remise à ma place en m'offrant une séance improvisée. Ce n'était certainement pas celle que j’espérais, reléguée au rang d'objet mais j'étais Son objet de plaisir et je suis quand même reconnaissante de ce moment qu'il m'a offert.

      Bon courage pour ton travail, la semaine sera peut-être moins trépidante cette semaine, dans tous les cas je te souhaite de belles réussites dans les challenges que tu relèves.

      Mes respects à ton Maître,

      Je t'embrasse,
      Anaëlle



      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci mais ce n'est pas une photo personnelle, je l'écris sur la photo quand c'est le cas. Il est rare que j'en poste, je n'ai que celle de la bannière qui est perso et une autre dans un article.

      Bonne journée,
      Anaëlle

      Supprimer
  6. Bonsoir Anaêlle... Comme je te comprends entre la maison, le boulot, les enfants, les petits soucis quotidiens etc, je rage souvent moi aussi de ne pas avoir plus de temps pour Nous 2 et nos petites séances... Qu'est ce que j'aimerais parfois pouvoir tout zapper et m'envoler avec Lui pour un week-end ( ou quelques semaines :p ) Alors je suis un peu comme toi, j'attends... Et quand j'en ai marre d'attendre j'essaies de me montrer un peu "indocile" histoire de me rappeler à la mémoire de mon Maître bien aimé... et quand enfin j'entends le tant attendu "Tu vas voir ce soir ce que tu vas prendre..." C'est heu... comment te dire? Un véritable feu d'artifice dans ma petite tête et dans mon corps... Bonne soirée, encore merci pour ton passage sur mon Blog.
    Athéa

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Athéa,

    Je te remercie à mon tour pour ton passage sur ton blog :) Même si tenir un blog est un plaisir, le savoir lu et commenté est une récompense. J'essayerai de prendre le temps de découvrir le tien pour mieux te connaitre et connaître votre histoire (oui je suis une petite - grande - curieuse).

    Bien des soumises se montrent "indociles" quand le manque devient trop grand, un peu de provocation pour retrouver notre place ? Il m'arrive aussi de le faire, c'est assez rare, quand je n'en peux vraiment plus, pour me rassurer peut être et savoir que notre relation n'a pas changé et que je suis toujours sa soumise et lui mon Maître. Mon Maître a horreur de ça, je dois rester à ma place un point c'est tout et je n'ai pas à le tester...

    Je rêve moi aussi d'un week-end à 2, pouvoir être nous, se lâcher, profiter, sans contrainte, sans prise de tête... les occasions manquent malheureusement :(

    Je te souhaite un bon dimanche ainsi qu'à ton Maître,

    Au plaisir de te lire (à nouveau)
    Anaëlle



    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer