Anaëlle, esclave de Maître Phénix, Carnet intime d'une Soumise

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles :

Enter your email address:

Delivered by FeedBurner

mercredi 21 mars 2018

La quête du "parfait"...


Des mots qui me restent en tête, une besoin d'expliquer, de définir pour mieux comprendre.

La perfection, voilà ce dont il s'agit.

Un idéal, un leurre, une quête de l'impossible... personne n'est parfait, je le sais. D'ailleurs qu'est ce que cela voudrait dire ? Parfait suivant quelle norme, quel code, qui serait en mesure d'en juger ?

Je fais partie de ces personnes que l'on dit perfectionniste, je m'attache aux détails, au millimètre dans mon travail, à tout un tas de petite choses "inutiles".  Ça ne fait pas de moi une femme parfaite, ça ne m'empêche pas non plus de commettre des fautes, loin de là, ça fait de moi une femme exigeante et critique envers moi-même à tous niveaux et ayant du mal avec l'échec.

Je changerai bien des choses chez moi, je ne suis pas celle que j'aurais aimé être, j'aurais aimé avoir un truc en plus, une facilité, un talent particulier mais je n'ai rien de tel.

A défaut d'être une soumise parfaite, j'ai longtemps cru que je pourrai devenir au moins Sa soumise, Son esclave telle qu'il la rêve. Souhaitant être celle qui lui apporte tout ce dont Il a envie, tout ce qui Lui plait. Je ne peux d'ailleurs pas m'empêcher de penser que c'est peut-être possible car je suis ainsi, je veux toujours apprendre, m'améliorer pour mieux Le servir, Le rendre fier et mériter ce statut qu'Il a bien voulu me donner.

Je m'égare car ça n’est pas de moi dont je veux parler mais de Lui.

Ses paroles m'ont fait mal lorsque je les ai lues "je ne serai jamais l'homme parfait dont tu rêves".

Grand sentiment de tristesse, d'incompréhension aussi. Pourquoi ? C’est comme s'il me prenait un bout de ma vie, comme s'Il se mettait en situation d'échec cherchant à répondre à mes envies. Il sait ce qu'il représente pour moi, à quel point je suis souvent en admiration devant lui et ce depuis toujours.

Oui, je suis une grande rêveuse aussi, la vie n’est pas toujours facile, il me suffit parfois cependant d'une petite attention de sa part pour m'emmener sur un nuage et d'une petite chose aussi pour m'écraser le nez sur terre. Excessive, trop émotive.

Ma vie gravite autour de lui, un poids peut-être à porter...

Mais ça n’est pas la perfection que je cherche, c'est le respect de certaines valeurs, pas toutes, nous sommes différents, avec des idées différentes, mais certaines me paraissent essentielles au sein de notre couple.

Je n'ai pas l'impression de demander l'impossible, j’aimerais qu'il s'offre à moi comme je m'offre à lui, c’est peut-être là où je deviens exigeante sans m'en rendre compte, c'est d'une telle évidence pour moi.

Peut-être n'en a t-il plus conscience mais c'est lui qui m'a fait changer, il ne s'agit pas des changements dus à notre nouveau mode de vie.

Au tout début de notre vie vanille, il m'a appris la culpabilité, j'ai vécu de nombreuses années en me sentant coupable, coupable au point de ne rien pouvoir lui cacher comme si j'avais commis une faute grave, ce qui n'était pas le cas mais je n'avais pas le recul pour le comprendre. La peur d'avoir gâché un amour à peine commencé. Il m'a fait ressentir l'obligation de tout lui raconter, il ne m'en demandait certainement pas tant mais ce jour là un changement s'est opéré en moi. Choses parfaitement anodines ou non, blabla quotidien, je suis devenue transparente, il sait ce que je fais, ce que je lis, ce que je regarde, je lui ai ouvert mon jardin secret, mes pensées intimes. La jalousie, dans ces conditions, est forcément inexistante, je me suis mis des œillères, n'osant même pas croiser un regard... Les seules parts de "mystère" sont les quelques secrets que l'on me confie où je respecte la confiance qu'on me donne. Je n'en souffre pas, c'est ainsi, je n'arriverai plus à me changer.

Mon défaut est t’attendre la même chose que ce qu'il a ancré si profondément en moi.

Il est l'homme de ma vie, je sais au plus profond de mon cœur qu'aucun autre ne pourrait m'apporter de plus grand bonheur. Il est l'homme que je n'aurais jamais imaginé rencontrer, celui qui m'a fait comprendre ce que c'était d'aimer, celui avec qui je prends plaisir à avancer, celui qui donne un sens à mon existence.

Alors pour répondre à ses mots, il me faut définir cet homme parfait dont je rêve, cet impossible à atteindre selon Lui. Un homme prévenant, à l'écoute, de petites attentions, des discussions, la liberté de pouvoir tout se dire et tout partager en toute transparence, pas de tabou, raconter sans avoir à poser de questions, du partage, des câlins, du désir, des émotions, de la sincérité, de la confiance... faire sentir que nous sommes ensemble parce que nous nous sommes trouvés et que l'autre est toujours aussi précieux à nos yeux... au final ma quête impossible de la perfection n'est que le reflet de ma vision de l'Amour, je ne demande rien de plus. Cette description pourrait être la sienne, il y a si peu à améliorer. En attendant je continuerai de rêver car je suis ainsi.

Suis-je trop exigeante, Maître ?

Les choses que l'on croit simples sont parfois si compliquées.


4 commentaires:

  1. Ahhhh... Cette quête ultime de la perfection...

    Que pourrais je t'en dire de plus que ce que tu n'exprimes déjà à cœur ouvert ici...

    Déjà je te comprend, je suis perfectionniste égale et je ne me pardonne que rarement ou avec très grande difficulté une erreur...

    Ensuite,que te dire sinon que bien sûr que nous attendons une certaine forme d'équilibre dans notre relation.
    Mais N/nos statuts respectifs Leurs laissent toute liberté sur ce qu'Ils souhaitent, peuvent, veulent nous offrir. Notre travail réside principalement à trouver un juste équilibre entre nos attentes et ce qu'Ils nous donnent.

    Bien sûr L'entendre te dire ces mots là, c'est déstabilisant. Tu dois te dire qu'Il ne voit pas de possibilités d'évolution pour Lui dans ces attentes que tu as.
    Mais l'important c'est d'avancer ensemble dans la même direction, sans perdre de vue l'essentiel, et ce qui V/vous a permis d'être ce que V/vous êtes aujourd'hui... Et ceci sans amour c'est impossible. Et le V/votre est magnifique.

    Est-ce que tu attends trop ? Je ne saurai dire car je suis comme toi, toujours à Lui demander plus de partages, à vouloir N/nous emmener toujours plus loin... Et il est fort possible que ce ne soit pas de tout repos non plus pour Eux...

    Comme je le dis souvent, un jour après l'autre, un pas à la fois.
    Je ne suis pas sûre de t'avoir aider ma douce, mais je ne doute pas que tu sauras trouver la réponse à tes questions.

    Je t'embrasse,

    Sakura, soumise dévouée de Maître Katsuo


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ma douce Sakura,

      Il y a beaucoup de choses sur lesquelles je te rejoins mais cela me fait surtout prendre conscience de l’ambiguïté de ce post quand on le lit de l’extérieur et je t'en remercie.

      "Mais N/nos statuts respectifs Leurs laissent toute liberté sur ce qu'Ils souhaitent, peuvent, veulent nous offrir", je suis parfaitement d'accord avec ça comme avec la suite.

      Cependant mes attentes ne se jouent pas au niveau de notre relation M/e, j'ai cette envie naturelle d'avancer, de découvrir encore mais pour ça je lui fais parfaitement confiance et je me laisse porter, nous avons cette chance d'avancer en général au même rythme avec les mêmes envies, parfois Il avance plus vite que moi parfois c’est l'inverse mais nous nous retrouvons toujours (ce qui ne nous empêche pas d'en discuter ensemble parfois car c'est c’est aussi le dialogue qui permet de voir "plus loin").

      Dans ce post il s'agit plus du comportement au sein du couple. Je te rassure nous sommes un couple heureux, je m'attache cependant aux détails, un de ces points énumérés dans le dernier paragraphe et il a parfaitement compris ce dont il s'agissait.

      Merci pour ton soutien,

      Je t'embrasse,
      Anaëlle

      Supprimer
  2. Bonsoir mon esclave,

    Beaucoup de réflexions dans ce post, bien plus qu'une simple méditation sur la perfection....
    S'y mélangent les notions de soumise telle que je la souhaite , une part de passé, un brin de morale et de valeurs, des attentes, une vision de l'Amour ....
    Mais avant tout un point essentiel à préciser: ton mari t'a écrit en réponse à un mail de sa femme suite à une après midi exceptionnelle qui avait permis de voir le bonheur dans les yeux de notre enfant : "je ne serai malheureusement jamais l'homme parfait dont tu rêves même si j'essaye de m'améliorer...."
    Cette phrase faisant référence à une réaction d'énervement devant une file d'attente.
    Tout le monde sait que le comportement des personnes change dans certains moments de fatigue, de stress, de faim .... même si ce n'est aucunement une excuse.
    La fin de ma phrase, que tu n'as malheureusement pas retenue et pourtant si importante, "même si j'essaye de m'améliorer..." répond certainement à beaucoup de ton post et reprend sans le vouloir car antérieure à ton post la très belle citation que tu as publié.
    Alors, non, tu n'es pas trop exigeante avec ton Maitre (ni mari) à partir du moment où l'on se laisse le temps d'avancer au rythme de chacun.
    Non, ton mari n'est pas parfait mais essaye de s'améliorer... la vraie question est: cela te convient il?
    Ton Maitre est certainement plus parfait que ton mari .... enfin il essaye ;-)
    Ma femme, mon esclave a ces trucs qui font d'elle une femme et une esclave extraordinaire ... la seule difficulté c'est qu'elle ne le voit pas ... ah le manque de confiance en soi si commune à tant de soumises!
    Ma femme est une perfectionniste mais je ne lui demande pas de changer...
    Quant à mon esclave, elle est ma fierté, façonnée, éduquée telle que je la souhaite, évoluant au fur et à mesure de son éducation, à notre rythme.
    Si un Maitre n'est pas fier de sa soumise ou son esclave, c'est qu'il doit se remettre en cause lui: pourquoi n'est il pas un bon Maitre qui peut être fier de sa soumise car il l'a bien éduqué?
    Au final il n'y a rien de compliqué dans tout cela, non?
    Je t'aime mon esclave
    Ton Maitre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet beaucoup de choses dans ce post, je ne m'en suis pas rendue compte en l'écrivant mais Vous avez parfaitement raison.

      Le "Vous" a été utilisé à tord, ou en tout cas trop souvent car oui en effet ces mots venaient de mon mari et la partie de ce post te concernant vient de ta femme, des choses qui reviennent parfois sur la table pas tout a fait réglées mais aussi de cette part de moi femme qui me fait douter dans ma position d'esclave.

      En aucun cas je ne remets en cause Votre condition de Maître, Votre façon de nous faire avancer ou qui Vous êtes. Je n'ai rien à ajouter, j'aime me laisser guider et Vous êtes parfaitement à la hauteur.

      Le problème, si on peut le nommer ainsi, vient peut être de moi ou de toi, de cette façon différente que nous avons d'agir avec l'autre.

      J'en parlais dans ce post, je suis peut-être trop exigeante ou peut-être n'as-tu pas tout à fait compris ce à quoi je m'attachais pourtant je sais combien notre vie a changé en positif. Il n'empêche qu'il m'arrive encore de ressentir un sentiment négatif qui m'envahit et m'empêche de raisonner normalement quand quelque chose me perturbe.

      Oui nous sommes différents sur un point. Oui c’est si peu de choses par rapport à tout ce que nous vivons ensemble. Oui ça me paraît d'une telle évidence que je ne comprends pas que ce trouble existe encore. J'aimerais tant avoir l'esprit parfaitement libre, c’est le cas le plus souvent mais je ne veux plus avoir l'impression d'être happée par le passé.

      Je pense que Vous avez ressenti ma sérénité durant ces 3 années et puis je ne sais pourquoi il faut un événement qui fait vaciller cette stabilité.

      Quand je vois ta tristesse, je me dis simplement "j'ai encore merdé, pourquoi as tu donné tant d'importance à quelque chose qui n'en valait pas la peine ?".

      Je déteste à cet instant celle que je suis, quand la femme reprend le dessus, avec probablement ce manque de confiance en moi, trop présent en ce moment.

      J'aimerais tellement Vous apporter tout comme je l'ai toujours voulu et dans cette histoire j'ai eu l'impression de ne pas être en mesure de Vous satisfaire totalement.

      Je n'ai pas oublié ce que je Vous ai écrit sur notre vie future, oh non ! Croyez moi c'est bien présent dans mon esprit.

      Ça tient à si peu de choses.

      Ta femme

      Supprimer